En photographie, il y a ce qu'on montre, et il y a aussi ce qu'on dit. la photographie est à la fois image, réflexion, propos... regard d'auteur et interprétation du spectateur.

Autoportrait. Série "Et si demain, demain j'arrête"
Autoportrait. Série "Et si demain, demain j'arrête"

 

La photographie, ma béquille

 

J’ai commencé la photographie à l’âge de 16 ans. Bien avant cela je m’intéressais déjà à l’image - animée principalement, toujours sous un angle esthétique. Je dévorais les films, surtout les films d’horreur, noirs, adaptés de livres autobiographiques, de faits divers qui vous happent dans des univers sombres, construits ou réels, et dans lesquels des âmes solitaires se perdent ou au contraire résistent.

 

Cet attrait pour le « brut » dénué d’artifice ne m’a jamais quittée.

 

Etudiante, je dévorais l’image photographique comme, adolescente, les films. Trois pellicules par semaine, jamais moins. 

Mes sujets ? Documenter le quotidien, l’anecdote ; mes proches, l’intimité qu’ils révèlent.

Puis la route, cette route inéluctable, déserte, comme suspendue dans le temps. On l'emprunte tous, de façon quotidienne ou ponctuelle, mais certains s'attardent là où d'autres ne font que passer. 

De la campagne à la ville, je me suis mise à photographier les maisons, les blocs d’immeubles, les façades. Les fenêtres, les balcons, tant d’intimités mises à jour.

Puis il y a eu l'humain, et cette recherche encore, de l’intime et du brut. Des bribes de vies recueillies grâce à la photographie. 

 

 

Autoportrait. Série " The red cushion "
Autoportrait. Série " The red cushion "
Autoportrait. Série " Music "
Autoportrait. Série " Music "